Balade d’automne

B

J’en ai déjà parlé dans les billets de cette série, le Paris des merveilles est une uchronie. Une uchronie bien particulière car si vous vous baladez dans Paris, vous avez des chances de voir des lieux décrits par Pierre Pevel. Peut-être même vous livrerez-vous au jeu de découvrir si les lieux en question ont existé et s’ils sont imaginaires ? Mon projet de nouvelle fait intervenir le sculpteur Rodin. La vie de Rodin est bien documentée. Il reste ses œuvres bien sûr mais aussi les lieux où il a vécu et créé. C’est notamment le cas de la maison où il a passé la fin de sa vie : la villa des Brillants (ce nom !).

Vous souhaitez suivre mes aventures en écriture d'un peu plus près ? Inscrivez-vous à la news.

Pas d'inquiétude, je ne spamme pas

Elle se situe dans les hauteurs de Meudon. C’est un décor magique où on venait visiter le maître. C’était aussi la demeure de toutes les créatures de plâtre et de marbre du sculpteur. Rodin y avait même fait reconstruire des monuments (une façade de château voué à la destruction par exemple). Il y est enterré avec sa femme (Rose). Assez rapidement, j’ai su qu’une partie de l’action y aurait lieu. L’endroit s’y prête. Mais je n’y étais pas encore allé. J’ai donc fait la visite de la villa des Brillants sous le regard soupçonneux ou amusé d’une gardienne qui se demandait qui était ce type qui mesurait le couloir, s’arrêtait devant chaque fenêtre et demandait s’il était possible de voir toutes les chambres à l’étage. Il a fallu ensuite modifier certaines scènes pour que ça corresponde aux lieux (même s’il n’y a que moi que ça ennuyait de penser qu’un des protagonistes devait traverser un mur pour pouvoir aller dîner). Maniaquerie me direz-vous. J’assume. Une chose qui m’a marqué durant cette visite est la petitesse des parties vivables de la maison. Comme si les vrais habitants de la maison étaient les statues. La maison semble réellement avoir été modelée à l’image de Rodin et sa frénésie de création. La lumière des éclaircies était très belle pendant la visite et je vous laisse là quelques clichés avant de retourner jouer avec la réalité.

Cet article fait partie d’une série que j’espère pouvoir écrire tout au long du projet. Ça sera une sorte de journal des coulisses de ma micro-aventure dans le Paris des merveilles.

A propos de l'auteur

Benjamin Lupu

En 2017, je saute le pas pour concrétiser mes envies d'écriture. Ce blog parle des coulisses de mes projets Les mystères de Kioshe et de mon éventuelle participation à une anthologie du Paris des merveilles.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.