Jeu de piste

J

C’est reparti, après un court répit, Pierre Pevel nous remet au travail. C’est un vrai jeu de piste qui pourrait faire une excellente histoire. Celle d’un écrivain confirmé qui fait découvrir son univers à 4 personnes qui ne se connaissent pas au travers de messages et de lettres. L’appel à textes était très clair, très concret : un synopsis de 2000-3000 caractères maximum et les 3 à 4 premières pages de la nouvelle (800-1000 mots par page environ, mes pages faisant environ 1300-1600 caractères). Vous voyez, c’est du concret et ça me permet notamment de fixer mes objectifs et de pouvoir évaluer mon avancement. On est loin du mystère de l’écriture mais mesurer ses progrès motive beaucoup.

Suite du texte après 👇

Vous souhaitez suivre mes aventures en écriture d'un peu plus près ? Inscrivez-vous à la news.

Pas d'inquiétude, je ne spamme pas

Evidemment ça n’enlève rien au fait qu’il faut produire quelque chose de qualité que les lecteurs auront envie de lire. Cette fois-ci, il s’agit de reprendre le synopsis et mettre en place toutes les scènes. Pierre Pevel nous demande de travailler avant tout sur les motivations des personnages. Pourquoi tel ou tel protagoniste décide d’agir ainsi dans cette scène ? Qu’est-ce qui les motivent ? Au bout de cet exercice, nous aurons un squelette d’histoire, une articulation du récit dont la colonne vertébrale sera formée des motivations des protagonistes, leur passé, les conflits et leurs personnalités. Le lecteur pourra d’autant plus facilement s’identifier à ces personnages de papier et s’embarquer dans l’histoire. Ma petite aventure en écriture tourne à la masterclass. C’est un vrai plaisir quotidien (et un sacré défi). J’estime qu’il faudra au moins une vingtaine de scènes pour dérouler l’histoire. Il va falloir jouer avec les ellipses, les renvois et les transitions. Il faudra donner un rôle précis à chacun, ne pas trop en révéler, attiser la curiosité, détourner l’attention et surprendre tout en étant aussi cohérent que possible et respectueux du Paris des merveilles.

Cet article fait partie d’une série que j’espère pouvoir écrire tout au long du projet. Ça sera une sorte de journal des coulisses de ma micro-aventure dans le Paris des merveilles.

A propos de l'auteur

Benjamin Lupu

Historien de formation, passionné de sciences humaines, de technologie, d'archéologie et par les littératures de l'imaginaire, Benjamin Lupu est l'auteur des Mystères de Kioshe, une série d'enquêtes de fantasy mettant en scène la magicienne Tirséa Mortevue et ses compagnons.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.